Auto-hypnose

pexels-photo-259810.jpeg
L’hypnose est généralement utilisée dans le cadre d’une thérapie mais elle peut aussi être pratiquée de manière autonome. C’est ce que l’on appelle AUTO-HYPNOSE.
Il existe de nombreux livres et CD d’apprentissage de l’auto-hynose mais le plus facile est d’apprendre l’auto-hypnose avec un hypnothérapeute. Vous pouvez enregistrer les séances (et même créer vos propres suggestions) pour vous exercer à domicile. Se mettre en état hypnotique est un apprentissage. Plus vous pratiquez l’hypnose, plus il vous devient facile d’entrer dans cet état. Mettre au point un « rituel » (pratiquer toujours au même endroit, à la même heure en amorçant le processus avec un rituel) facilite l’apprentissage et vous permet de vous conditionner à la détente.

Publicités

La transe

IMZ-bul0190Garder l’esprit ouvert

Selon Erickson, la « transe » (ou « état sophronique », « état hypnotique », « état modifié de conscience »…) n’est que l’amplification d’un phénomène naturel. Vous pouvez l’expérimenter en regardant les vagues de la mer, en faisant du jogging, en dansant, en priant, en méditant et même, en faisant la vaisselle ou en coupant les légumes.
Il s’agit d’un état mental particulier ou l’attention est focalisée. Dans cet état, le monde extérieur perd de son importance, l’esprit se calme, le corps s’apaise. Nous entrons dans un autre mode de relation à nous-mêmes et à l’environnement, nous devenons contemplatifs. Cet état particulier est très utile en thérapie et dans la vie de tous les jours. Il nous permet de ne pas utiliser seulement notre volonté rationnelle et consciente pour résoudre nos difficultés mais d’ouvrir le champ des possibles, de nous en remettre aux savoirs de notre inconscient.
En état modifié de conscience, l’on apprend à relâcher la pression et à faire confiance à nos ressources. Ce « lâcher prise » est bénéfique à la résolution de bon nombre de difficultés et il est spécialement indiqué pour les personnes souffrant de manque de confiance en soi et d’anxiété.
Erickson considérait l’inconscient comme un réservoir de solutions. Le rôle du thérapeute consiste à apprendre à son patient à utiliser ces solutions.
L’état hypnotique facilite le changement. Dans cet état, la personne a la possibilité d’expérimenter une autre façon de sentir et de percevoir les choses. Libre de ses carcans de pensée habituels, de ses conceptions rigides des problèmes, elle peut s’ouvrir à d’autres visions plus avantageuses.