Confiance en soi et sagesse

 

shutterstock_110278328

Sagesse et confiance en soi

 

Dans son livre « plaidoyer pour l’altruisme », Mathieu Ricard, moine Bouddhiste bien connu, évoque le fait qu’en se libérant de l’Ego, en prenant en considération les souffrances de l’humanité et en développant compassion et sagesse, une confiance en soi très solide s’installe en nous, indépendante des circonstances extérieures.

Il écrit : « Selon le Bouddhisme, dissiper l’illusion de l’Ego, c’est s’affranchir d’une vulnérabilité fondamentale et y gagner une véritable confiance en soi, l’une des qualités naturelles de l’absence d’Ego. En effet, le sentiment de sécurité que procure l’illusion de l’Ego est éminemment fragile. La disparition de cette illusion va de pair avec la prise de conscience de notre formidable potentiel intérieur. Cette prise de conscience engendre une confiance inébranlable que ne menacent plus ni les circonstances extérieures ni les peurs intérieures… »

Publicités

L’acceptation

shutterstock_275140940

L’acceptation est le premier pas vers la guérison. Avant de pouvoir changer quelque chose, il faut d’abord l’accepter. Sans acceptation, aucune évolution n’est possible. Accepter, c’est d’abord reconnaître ce qui est. Ensuite, c’est « faire avec » : accueillir, vivre l’expérience qui se présente.

Nous avons tous tendance à travestir légèrement la réalité, à ne pas trop regarder ce qui ne nous plaît pas ou, au contraire, à y rester fixé. Mais si l’on ne prend pas en considération ce qui est, nos sensations, nos émotions, nos limites, nos points de vue, notre histoire, il nous sera impossible de nous épanouir.

S’accepter et accepter la vie telle qu’elle se présente n’est pas facile. Chacun de nous vit des moments difficiles, des épreuves, des émotions douloureuses. Personne n’y échappe. En acceptant de vivre aussi les émotions négatives, nous vivons mieux ! Et nous devenons plus fort !
Attention : il y a une grande différence entre acceptation et résignation. Accepter ce n’est pas se résigner et subir impuissant les coups du sort. Accepter, c’est une façon d’aborder les événements de la vie avec davantage de sagesse.

La méditation de pleine conscience, la sophrologie, l’hypnose…aident à développer l’acceptation.

Sophrologie & confiance en soi

Image

 

Sophrologie et confiance en soi

La sophrologie aide à développer l’acceptation de soi, ingrédient essentiel de la confiance en soi et de l’affirmation de soi.

Pendant une séance de sophrologie, en effet, l’on apprend à accueillir sans jugement ce qui survient spontanément   : nos sensations, nos images mentales, nos émotions…

L’on entre dans un autre type de rapport à soi ou il n’y à plus de pression à devoir se mettre, ou l’on peut être  libre d’être soi-même avec tout ce qui se passe en nous.   Ici et maintenant.

L’on apprend à mieux s’accepter et à mieux se traiter en se mettant soi-même dans un autre état d’esprit, plus contemplatif.

La pression à l’excellence, à la rentabilité ou à l’efficacité affecte bon nombre d’entre nous et constitue un « mal du siècle », l’un des maux majeurs de notre société capitaliste  marchande.

Les personnes sont souvent étonnées, en pratiquant la sophrologie, de constater à quel point elles se relâchent et  disposent du pouvoir de se libérer de cette pression excessive.